Comment faire des économies avec une chaudière à gaz ?

chaudière à gaz

Publié le : 18 février 20225 mins de lecture

Désormais, tout le monde le sait : la chaudière à gaz est un appareil économique. Mais ce qu’ils ignorent sûrement, c’est que quelques gestes simples peuvent les amener à économiser encore plus d’énergie. Préparez-vous à faire baisser vos factures de manière significative. Dans cet article, vous trouverez des conseils 100 % efficaces pour consommer le moins d’énergie possible.

Geste n°1 : l’entretien de la chaudière

Bien entretenir sa chaudière est le premier geste à adapter pour diminuer la consommation énergétique de votre appareil. Cette technique est recommandée pour les appareils à basse température ainsi que les chaudières à condensation. L’entretien permet de repérer les fuites dès leur apparition. Cela vous évitera des réparations plus couteuses et plus contraignantes. De plus, cette intervention permet de réduire la consommation de propane et de gaz naturel tout autant. Grâce à une maintenance régulière, les pannes deviennent plus rares. Sachez que vous pouvez intervenir vous-mêmes en purgeant les radiateurs dès que vous constatez des bruits suspects dans les conduits. Si vous constatez que la chaleur n’est pas assez élevée, plutôt que d’utiliser un chauffage d’appoint fortement énergivore, procédez une deuxième vérification.

En appliquant ces gestes, vous allez remarquer que vos factures sont moins salées. L’entretien permet non seulement de réaliser des économies mais il prolonge aussi la durée de vie de vos appareils. Cependant, même si vous effectuez des révisions régulières, nous vous invitons à utiliser un comparateur de fournisseurs de gaz en ligne afin de mieux comprendre les offres du marché et sélectionner celle qui répond à vos attentes.

Geste n°2 : une température cohérente

Pour les chaudières de gaz à condensation, choisir une température constante est un geste vivement recommandé. Avec les variations climatiques au cours de la saison hivernale, on a tendance à changer de réglage fréquemment. Si cette démarche permet d’obtenir les températures idéales pour votre corps, elle est loin d’être efficace pour consommer moins d’énergie. Gardez en tête que ces appareils de chauffage restent fragiles et qu’une manipulation continue peut compromettre leur bon fonctionnement. Par exemple, si vous avez un chauffage au sol, le plancher mettra du temps avant d’atteindre la température que vous avez choisi pendant le réglage. Ce ralentissement est dû à l’inertie. Vous serez donc tenté d’augmenter la température. Grosse erreur ! Il vaut mieux attendre pour ne pas pousser votre dispositif à consommer plus d’énergie.

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie, la température idéale est 16°C dans les chambres à coucher et 19°C dans les pièces à vivre. Ces chiffres assurent le compromis parfait entre confort et économies énergétiques. Notez que lorsque votre chaudière affiche ces températures, vous réduisez votre consommation de 7%. Si en appliquant ces directives, vous ne constatez pas de réduction sur vos factures, il vaut mieux changer de fournisseur. Examinez les offres de tous les fournisseurs d’énergie en pensant à comparer les offres.

Geste n°3 : le thermostat

Le thermostat est l’outil miracle pour gérer sa consommation énergétique. En effet, le taux de gaz utilisé par votre chaudière sera étalé sur les heures que vous passez dans votre maison. On rapporte que ce régulateur peut faire baisser vos factures de 15%. Même s’il ne vous a pas été livré avec votre appareil de chauffage, sachez que vous pouvez facilement en acheter un dans un magasin spécialisé. Les modèles disponibles sont compatibles avec un grand nombre d’appareils. Le thermostat peut contrôler tous les appareils à savoir le sol, la pompe à chaleur et la chaudière à condensation. Dès que vous quittez la maison, il passe en mode écologique permettant une économie d’énergie de 7%.

Pour l’achat d’un thermostat récent, vous pouvez le choisir avec des fonctionnalités permettant de contrôler les températures des pièces indépendamment. De cette manière, vous tenez compte des besoins en chauffage de chaque espace. Par exemple, une salle de bain doit être plus chauffée que la cuisine.

Geste n°4 : L’isolation

En isolant votre toiture, vos murs et vos planchers, la chaleur produite par la chaudière sera moins grande. Vous aurez aussi besoin d’un appareil à condensation moins puissant. Cependant, les travaux d’isolation nécessitent du temps et de l’argent et peuvent même vous obliger à quitter votre logement tout au long des travaux. Pour cette raison, vous pouvez appliquer quelques gestes pour améliorer l’isolation de votre habitation sans dépenser une fortune. Fermez les volets pendant la nuit. Couvrez vos fenêtres avec des rideaux épais en vous assurant que celles-ci ne couvrent pas vos émetteurs.

A noter : Les fournisseurs sont tenus d’afficher des tarifs réglementés dès la mise en service de l’appareil de chauffage.

Plan du site