La preuve n’est plus à faire que l’isolation thermique d’un logement constitue le moyen le plus efficace pour économiser de l’énergie et optimiser le confort ambiant. Plus d’une solution s’offrent à vous pour isoler vos combles sans payer un seul centime.

Un survol du type des subventions dédiées à la transition énergétique

Si vous êtes propriétaire, et qu’il s’agit de votre résidence principale, vous pourriez être éligible à diverses aides financières versées pour travaux éco-énergétiques (dont l’isolation des combles fait partie). Vous pourrez trouver encore plus d’informations pertinentes sur ce site.

– Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE)
Comptabilisées en mégawattheures, ces économies d’énergie génèrent des primes qui sont payées par les fournisseurs d’énergie. Le logement dans lequel sont effectués les travaux de rénovation (combles) doit être une maison individuelle ou un appartement, achevé depuis plus de deux ans.

– Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) Avec ce dispositif, vous pouvez avoir accès à un crédit d’impôt au taux de 30 %.

– L’Éco-Prêt à taux zéro
Le PTZ est accordé au propriétaire, sous certaines conditions, pour des travaux d’isolation impliquant une source d’énergie renouvelable.

– Les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)
Si votre logement existe depuis plus de 15 ans et que vous n’avez pas rempli de demande pour un PTZ dans les dernières années, vous pourriez être éligible à ces aides financières.

– Les Chèques Énergie
Établis en fonction de la composition d’un ménage et de son revenu, ces chèques peuvent vous aider à payer certaines des dépenses investies dans l’isolation thermique de votre logement. Il y a aussi les subventions dispensées par les communes, régions et départements français pour inciter les propriétaires à favoriser la transition énergétique. À titre d’exemple, vous pourriez être exempté, totalement ou partiellement, de la taxe foncière. Vous pouvez aussi accéder à une réduction de la TVA à 5,5 % sur l’équipement utilisé pour l’isolation combles. Il faut cependant vous assurer que les travaux de rénovation et les travaux d’isolation thermique seront effectués par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), avec factures à l’appui.

Comment isoler vos combles naturellement ?

Différents types d’isolants thermiques naturels peuvent être employés pour isoler vos combles. Par exemple, la laine de verre ou de roche, laine de mouton, liège, fibres de bois, chanvre, coton, paille ainsi que les fibres textiles recyclées. Assurez-vous d’opter pour une matière non allergène et qui ne contienne aucun agent chimique. Qu’il s’agisse de l’isolation des combles perdus ou des combles aménagés, deux principales techniques d’installation peuvent être employées : par l’intérieur ou par l’extérieur du logement. En procédant à l’interne, l’isolant est soit distribué par soufflage, ou par déroulage de la matière isolante, qui sera ensuite répartie au niveau du plancher du grenier. En isolant à partir de l’extérieur, vous réaliserez des économies d’énergie, disposerez de plus d’espace aménageable et pourrez conserver les poutres apparentes, si vous le souhaitez.

D’autres façons d’économiser de l’énergie

Saviez-vous que les nombreuses aides financières accordées pour les travaux d’isolation éco-énergétique sont également appliquées à d’autres éléments d’un logement ? La toiture, les plafonds des combles, les fenêtres ainsi que les murs (par l’extérieur et par l’intérieur). Plusieurs de ces subventions peuvent être cumulées en « bouquets » de travaux.