La chaudière à condensation étant considérée comme écologique du fait de la minimisation de son rejet de CO2 dans l’atmosphère, l’Etat offre depuis 2014 un crédit d’impôt de 30% pour son installation. Il existe également des subventions accordées par la région, par le département ou encore par des organismes comme l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat.

Chaudière à condensation : Les facteurs de variation du prix

Avant de se lancer dans un projet, il est toujours de rigueur de faire une préparation en amont pour bien définir vos besoins et surtout préparer votre budget. En ce qui concerne le prix d’une chaudière à condensation, voici les facteurs susceptibles de le faire varier :

• L’isolation : Afin d’optimiser le résultat de votre chaudière à condensation, il est nécessaire de minimiser les pertes thermiques. Pour ce faire, priorisez l’amélioration de votre isolation. A défaut, vote chauffagiste vous prescrira un appareil beaucoup plus performant et accessoirement beaucoup plus cher.
• Le volume à chauffer : le prix d’une chaudière à condensation dépend évidemment aussi de la taille de la maison, car plus elle est grande, plus l’appareil doit être performant.
• Les installations connexes : l’installation d’une chaudière à condensation nécessite parfois d’autres travaux qui peuvent faire augmenter l’investissement à faire. Il s’agit des raccordements, de l’étanchéisation de la cheminée ainsi que l’évacuation des condensats.

Chaudière à condensation : prix du matériel

Les modèles de chaudières à condensation sont à prime abord bien plus chers que les chaudières à basse température quoique le prix d’une chaudière à condensation varie selon le type. Toutefois, quelque soit le type il faut compter entre 2000€ à 6000 € pour une chaudière à condensation au gaz et 2500€ à 8000€ si vous optez pour le fioul comme combustible.

Lorsque les chauffagistes éditent un devis, le prix de la pose n’y est pas compris. Il faut donc prévoir un budget supplémentaire pouvant aller de 500 € à 2000 €. Il faut également prendre en compte le coût de l’entretien annuel de la chaudière qui varie entre 95 € à 200 € HT.

Chaudière à condensation : Primes et subventions

Des aides et subventions peuvent être octroyées pour les utilisateurs de chaudière à condensation afin de récompenser leurs contributions à diminuer le rejet de CO2 dans l’atmosphère.

• Le crédit d’impôt : A condition de confier l’installation à des professionnels possédant le label RGE : Reconnu Garant de l’Environnement, les utilisateurs de chaudière à condensation peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.
• Autres aides : L’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat ainsi que les Collectivités proposent également des aides pour diminuer le prix d’une chaudière à condensation et inciter à l’utilisation de ce matériel considéré comme énergie propre.