En protégeant les tuyaux d’eau et de chauffage de votre habitation, vous réduisez considérablement la consommation d’énergie liée à cette production de chaleur. Confiée à un professionnel, cette isolation de canalisations est très efficace.

Une méthode simple et économique

Peu onéreux du point de vue des frais de mise en place, le calorifugeage est en outre source d’économies importantes ! Pour une baisse encore plus notable de votre consommation d’énergie à domicile, il est recommandé de faire isoler également les conduites des installations de « froid ». Ainsi, on évite des déperditions coûteuses à la longue mais aussi de potentiels problèmes de condensation. Une réduction de 10% est constatée par les personnes qui reçoivent leur facture énergétique après la réalisation de tels travaux. Les bienfaits de cette amélioration de l’isolation de vos tuyaux incluent aussi un aspect écologique qui est désormais une priorité des politiques publiques. Grâce aux incitations gouvernementales en matière de rénovation des installations énergivores, on peut faire baisser le coût de sa facture énergétique de manière concrète et durable. Il suffit de recourir à un calorifugeage avec des matériaux adaptés. En général, les professionnels mettent en place des coquilles à base de fibres minérales ou bien des protections de mousse en matière plastique. Cette isolation est primordiale pour des tuyaux traversant des pièces froides.

La réglementation du calorifugeage

L’efficacité d’un tel système d’isolation des canalisations est liée à plusieurs facteurs. Tout d’abord, le diamètre extérieur du tuyau est pris en compte, ainsi que l’épaisseur du matériau isolant. La conductivité thermique de ce dernier fait la différence. Plusieurs classes se distinguent, chacune représentant un certain degré de performance énergétique, sur une échelle de 1 à 6. Plus le chiffre est élevé, plus l’isolation est efficace. Pour être certain de réaliser des économies d’énergie au niveau des canalisations, mieux vaut choisir au minimum une classification 2. Le degré 4 permet d’optimiser encore davantage sa consommation énergétique. Si certaines de vos canalisations sont situées à l’extérieur de votre habitation, une protection supplémentaire (en inox) est utile pour prémunir le calorifugeage des intempéries. Protéger ses tuyaux avec des isolants calorifuges est également conseillé dans les pièces de vie si les tubes sont loin du système chauffant. On évite ainsi les déperditions thermiques. La chaleur est conservée et distribuée au bon endroit ! Le calorifugeage est également un moyen idéal d’éviter l’usure de vos installations.

Pour optimiser le calorifugeage

Grâce à des dispositifs proposés par l’État comme la prime énergie, les particuliers ont la possibilité d’améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Ce coup de pouce leur permet de financer des travaux afin de remplacer des équipements énergivores par un système de chauffage plus économique. La mise en place des canalisations d’eau chaude ou/et de chauffage est alors bien étudiée, de sorte à ce qu’elles soient placées dans des zones chauffées ou peu froides. Il est également judicieux de raccourcir le réseau afin de réduire voire de supprimer la perte de chaleur. L’acheminement de l’eau peut entraîner un gaspillage de 20% des calories si les canalisations sont trop longues et mal isolées. Une chaudière plus moderne et mieux située dans le logement est donc une option à retenir pour faire des économies. La maîtrise de la dépense énergétique est désormais un enjeu capital du point de vue environnemental. Cette consommation plus raisonnée des appareils chauffants s’accompagne d’une moindre dépense pour les foyers. La rénovation énergétique est donc une solution gagnante !